SAVOIE-FORTIFICATIONS



  
Menu • Avant propos • Cartographie • Ouvrages • Hommes • Actu • News • Liens • Contact • Livre d'Or 

Remonter

Fort d'Aiton :

    Fort implanté sur un replat dominant la plaine d'Aiton, d'interdiction des débouchés de la Maurienne sur la Combe de Savoie. Le fort d'Aiton fait partie du barrage de Chamousset dont il est le dernier maillon.

Secteur : Combe de Savoie, Chamousset.
Type : Fort, troisième ligne de résistance.
Altitude : 395 m.
Armement : 12 pièces longues  (95SP/88, 120L/78).
Soutien : Nombreuses pièces longues et courtes des forts et batteries du barrage de Chamousset.
Mission : Interdiction des débouchés de la Maurienne sur la Combe de Savoie.
Composition : Plateforme pour 12 pièces, 6 traverses, magasins et caserne sous roc. L'ensemble est protégé par un mur d'enceinte percée d'une entrée à pont levis.
Garnison :  Non précisée ; environ 100 hommes.
Eau potable : Alimentation par une source, situation inconnue.
Réserves : 150 000 L dans une citerne située en sous-sol.
Réservoir de consommation courante.
Cuisine : Cuisinière à bois/charbon.
Four à pain.
Chauffage : Poëls à bois/charbon encastrés pour les locaux habitables.
Système de distribution de l'air chaud par conduits muraux et fosse à froid.
Eclairage : Eclairage naturel dans la mesure du possible.
Lampes à pétrole.
Electrification au XXe siècle.
Ventilation : Ventilation naturelle.
Superficie : Inconnue.
Date de construction : 1875 - 1880.
Constructeur : MOC ; sous la direction de la chefferie de Chambéry.
Accès (d'époque) : Route d'Aiton.
Coût : Environ 1 MF de l'époque (premier devis estimé à 450 000 F).
Historique :

La construction de la Ligne Maginot entraîna le déplacement de la ligne de résistance en amont des vallées, les ouvrages de la seconde ligne sont délaissés. Le fort d'Aiton servit de dépôt de munition, de camp d'entraînement.
Les allemands en firent également un dépôt, sans s'accrocher à cet ouvrage dépassé, trop exposé à l'artillerie moderne.
Le fort fut ensuite le casernement de la compagnie disciplinaire.

La commune d'Aiton a racheté le fort dans les années 70. C'est aujourd'hui le siège de services administratifs et culturels ; il abrite également un restaurant panoramique.

    Retour à l'ouvrage.
 

Copyright © www.savoie-fortifications.com 2004-2018.
Tous droits réservés.