SAVOIE-FORTIFICATIONS



  
Menu • Avant propos • Cartographie • Ouvrages • Hommes • Actu • News • Liens • Contact • Livre d'Or 

Remonter

Ouvrage d'Arrondaz :

    Petit ouvrage d'infanterie projeté par la CORF mais réalisé (en partie) par la MOM, sur la ligne de résistance des Cols du Sud de Modane, en action conjointe avec le Pas du Roc.

Secteur : Maurienne, Modane, Cols du Sud.
Type : PO d'infanterie, ligne de résistance.
Altitude : 2 512 m.
Armement : 2 JM, 3 FM dont 2 de porte ; 2 Mo de 50 prévus en seconde partie non réalisée.
Soutien : 2 Mo de 81/32 du Pas du Roc, 2 Ca-Ob de 75/29 du Sapey (ouvrage), et de nombreuses pièces longues du Sapey (fort et redoute) et installées au Charmaix. Renforts possibles depuis le Charmaix et Pas du Roc.
Mission : Interdiction du col d'Arrondaz et du vallon du Fréjus.
Composition : Partie Mitrailleuses :
bEMH : 1 FM de porte, porte blindée ;
b Mse : 2 créneaux JM sous béton prenant en enfilade la route d'accès et le vallon du Fréjus ;
b Observatoire : 1 créneau FM sous béton, 1 cloche observatoire par éléments ;
b Sortie de secours : 1 FM de porte, porte blindée de taille réduite.

Partie Mortiers Stockes (non construite) :
bEMH : 1 FM de porte, porte blindée ;
b Sortie de secours : 1 FM de porte, porte blindée de taille réduite.

Les 2 parties devaient être reliées par une galerie.
Utilisation du casernement de temps de paix du Pas du Roc et des baraquements du Fréjus.

Garnison :  54 hommes du 81e BAF.
Conditions de vie :  Eau potable stockée dans 1 réservoir (2 000 L) et source proche ; éclairage à la bougie et lampe à pétrole ou gaz ; chauffage central par cuisinière bois/charbon. Electrification envisagée mais abandonnée en raison du coût.
Superficie souterraine : Environ 200 m².
Date de construction : 1934 - 1935. Prévu par la CORF, l'ouvrage est construit par la MOM suite à la diminution des crédits. La partie Stokes (mortiers) n'est pas réalisée faute de temps et d'argent.
Constructeur : MOM ; Chefferie de Chambéry, en particulier 71e BAF. D'après les plans de la CORF.
Accès (d'époque) : Route militaire stratégique du Fréjus.
Coût : 800 000 F environ de l'époque.
Historique :

Lors de l'attaque générale italienne du 21 juin 1940, l'ouvrage est copieusement bombardé, en particulier avec des pièces de 149 dont on voit encore les impacts. L'infanterie se lance à l'assaut mais se heurte à une pluie d'obus des ouvrages alentours (Pas du Roc, Lavoir, Sapey). Le 24 juin, profitant du brouillard et en empruntant des itinéraires détournés, l'infanterie italienne parvient jusqu'aux abords de l'ouvrage ; ils en sont chassés par une sortie de la garnison à la grenade et par le violent tir d'épouillage des mortiers du Pas du Roc. Au cessez le feu, l'ouvrage et la garnison sont intacts.

Quand les allemands se retirent de France et gagne l'Italie du Nord en septembre 1944, ils occupent l'ouvrage d'Arrondaz. La cote 2 604 (sommet proche au Nord) offre d'excellentes vues sur la vallée, Modane en particulier. De nombreuses tentatives et coups de maître ne viendront pas à bout des occupants qui n'abandonneront l'ouvrage qu'à la fin avril 1945 lors du retrait de l'armée allemande à Turin.

Situé en plein coeur du domaine skiable de Valfréjus, l'ouvrage d'Arrondaz est partiellement recouvert. Seuls subsistent le bloc Mitrailleuse (utilisé comme local de groupe électrogène), et la cloche observatoire.

    Retour à l'ouvrage.

Copyright © www.savoie-fortifications.com 2004-2018.
Tous droits réservés.